LES ERYTHRÉENS
FUIR OU MOURIR

Juin 20, 2016 | Émission Le Monde Moderne, saison n°1

C’est une contrée qui borde la mer Rouge. Au nord le Soudan, au sud l’Ethiopie. A première vue, le bout du monde parfait. Mais Issaias Afeworki règne sur ce pays, l’Erythrée, depuis vingt ans. Après avoir conduit la guerre d’indépendance, l’homme s’est mué en dictateur alcoolique et paranoïaque. Il dirige son Etat comme une caserne. Chaque parcelle est verrouillée, la police est omniprésente, les prisons sont pleines. Tous cherchent à s’enfuir. Grâce aux trafiquants et quelques centaines de dollars économisés au fil du temps, certains y parviennent.

Pour la première fois, dans ce récit d’une grande justesse, les Erythréens ont la parole. Ils lèvent le voile sur un peuple pris en otage. En attendant le jour de la délivrance.

Léonard Vincent nous explique les drames et les violences qui poussent les jeunes érythréens à fuir au péril de leur vie pour tenter de vivre hors de leur pays natal.

De la grand guerre à la crise permanente de Marc Chesney

En complément à l’interview de Léonard Vincent sur les Erythréens

Le Monde Moderne a reçu Cécile Allegra, réalisatrice de Voyage en barbarie – Le documentaire. Elle nous décrit l’enfer que vivent les réfugiés dans les camps de torture du Sinaï et de Libye.

“800 000 personnes en Lybie sont soumis à la torture en ce moment, obligés de payer pour atteindre les côtes libyenne. Un migrant qui arrive sur la côte méditerranéenne est un homme, une femme, un enfant qui a été torturé. Une barrière de camps de tortures qui à l’issue d’un voyage de 3 à 4 ans, peut durer des mois.”

Cécile Allegra

Journaliste


Share This